Breaking News :

Croissance en France : L’Objectif fixé par Bercy déjà fragilisé

This illustration picture taken on November 26, 2019 at the Le Bourray paper mill shows a roll of white 2m80 wide tissue operated by a cutting machine, in Saint-Mars-la-Briere, northwestern France. – Since March 29, 2019, the CGMP family group took over the Le Bourray paper mill, created in 1884 and previously owned by Sequana group before going into bankruptcy, thus saving 116 of its 260 employees and specializing them in the production of white and colored tissue. The Comptoir general des matieres premieres (CGMP) was created in 1954 by Lucienne and Henri Stepak, creator of the ‘nap’ brand, and with its 145 employees has become France’s main supplier of ephemeral tableware to retailers and users of towels, tablecloths, sets, paper rolls and other single use accessories. The company achieves an annual turnover of 35 million euros, and makes 1 million towels a day. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Partage l'information pour éviter l'intox! C'est un geste d'amour.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PIB a baissé de 0,1% au quatrième trimestre 2019. Les grèves expliquent en partie ce recul mais d’autres facteurs ont joué, notamment dans l’automobile. La dynamique pour 2020 est faible. L’objectif du gouvernement cette année d’une croissance de 1,3 % semble d’ores et déjà difficilement atteignable.

Le cocorico n’aura pas duré très longtemps. L’activité économique française a calé à la fin de l’année dernière.  Le PIB a même reculé de 0,1 point au quatrième trimestre 2019 , selon l’Insee. C’est la première fois depuis le printemps 2016 que l’économie hexagonale réalise une si mauvaise performance. Et c’est une surprise que les économistes n’avaient pas vu venir, y compris à l’Insee et à la Banque de France. Simple coïncidence ou véritable explication ? Il se trouve qu’au deuxième trimestre 2016, l’activité avait été perturbée par les grèves et manifestations contre la loi Travail de Myriam El Khomri. Ce qui pose évidemment la question de l’impact de la grève dans les transports en commun contre la réforme des retraites cet hiver.

Les grèves mais pas uniquement

Pour Julien Pouget, chef du service de la conjoncture à l’Insee, « l’effet des grèves est probablement proche d’au moins 0,1 % mais il faudra étudier de plus près ce qui s’est réellement passé car d’autres facteurs ont pu jouer au mois de décembre ». Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, considère aussi que « les grèves de décembre ont freiné la croissance française ».

Vinkmag ad

Charles Assini BILE

Read Previous

BREXIT : Ce qui va changer après le 31 Janvier

Read Next

Coronavirus : les premiers Français rapatriés de Chine ont atterri près de Marseille