Lutte contre l’immigration clandestine: La Côte d’ivoire va s’occuper un peu plus de ses ressortissants

105
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La direction générale des Ivoiriens de l’extérieur ( DGIE) a présenté mercredi à Abidjan, une « plateforme de coordination multipartite» de protection des migrants Ivoiriens en temps de crise, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Financé par l’Union européenne ( UE), ce dispositif de protection qui a été restitué aux autorités Ivoiriennes par le Centre international pour le développement des politiques migratoires ( ICMPD), a notamment pour objectif, de créer un cadre de coordination multipartite des actions pour la protection des migrants en période de crise aiguë en Côte d’Ivoire et au-delà des frontières du pays. 

« Ce projet tend à créer une meilleure coordination entre les acteurs pour la protection des migrants ivoiriens. C’est un cadre de concertation qui engage l’État et ses démembrements ( tous les ministères), la société civile et les organisations internationales », a expliqué à la presse, Issiaka Konaté, le directeur général des Ivoiriens de l’extérieur.

Présentant cette plateforme, M. Konaté a fait savoir qu’elle permettra entre autres, d’identifier et définir les rôles et responsabilités des parties prenantes, mutualiser les moyens des différentes entités en situation d’urgence et réaliser le suivi et évaluation des interventions en faveur des migrants en temps de crise. 

« En temps normal», a-t-il ajouté, la plateforme aura également pour missions de faire le profilage des migrants Ivoiriens à l’étranger, d’identifier et élaborer la cartographie des migrants vivant en Côte d’Ivoire, d’assurer la veille stratégique, de définir le mode d’assistance des migrants en Côte d’Ivoire et de définir les stratégies de mise en oeuvre du mode d’assistance du migrant Ivoirien à l’étranger. 

« Tous les pays modernes ont besoin de mettre en place des dispositifs de crise même quand il n’y a pas de crise. Il y a longtemps que la Côte d’Ivoire travaille sur les mesures de protection de ses ressortissants et cette politique va se poursuivre», a assuré M. Konaté. 

De son côté, Daniela Blecha, chargée de projet au Centre international pour le développement des politiques migratoires ( ICMPD) s’est félicitée de ce que la Côte d’Ivoire « a très bien reçu » ce dispositif de protection des migrants.

Mise en oeuvre par l’ICMPD et financée par l’UE jusqu’en 2019, cette plateforme multipartite vient « compléter » l’initiative « migrants dans les pays en crise». 

Selon l’Organisation internationale pour les migrations ( OIM), 3202 migrants Ivoiriens en situation de détresse, ont regagné leur pays de mai 2017 à juillet 2018 grâce à l’action conjointe de la Côte d’Ivoire et de ses partenaires. 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
- Publicité -
ChallengesRadio_side_ads