Prévention des Catastrophes pour l’amélioration de la protection civile/ La Côte d’ivoire et l’UE signet un accord

25
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les membres du Comité de pilotage du Projet de Renforcement des Capacités de Prévention des Catastrophes pour l’Amélioration de la Protection Civile en Côte d’Ivoire (PRCA-PC) se sont réunis le mercredi 23 janvier 2019 de 11 Heures à 13h, à la salle Akwaba du Bureau du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) sis dans la commune du Plateau. Cette première réunion du Comité de Pilotage avait pour objectif de définir les orientations stratégiques du projet et de contrôler sa mise en œuvre.

Pour rappel, le PRCA-PC est une contribution du Gouvernement Japonais et du Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies (PBF), à travers le PNUD et ses partenaires, à la réponse au défi de la Protection civile en Côte d’Ivoire. Il vise à renforcer les capacités opérationnelles de l’Office Nationale de la Protection Civile (ONPC) pour contribuer à accroitre son rayonnement et son champ d’action pour une meilleure efficacité sur toute l’étendue du territoire. Ce projet a été approuvé par les différentes parties prenantes lors d’un Comité local d’examen tenu à cet effet en mai 2018. Il a par ailleurs été signé, le 17 mai 2018 par le M. Sidiki DIAKITE, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, M. Babacar CISSE, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et SEM Hiroshi KAWAMURA, Ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire.

D’un montant global de 5.000.000,00 USD (3 575 000 USD du Japon et 1 425 000 USD du PBF), ce projet qui a une durée de 3 ans (juillet 2018-Juin 2021) s’évertuera à développer des initiatives de renforcement de capacités opérationnelles, institutionnelles et managériales de l’ONPC, à réhabiliter 05 Centres de Secours d’Urgence (CSU) ciblés et à appuyer la mobilisation communautaire au travers d’une approche de Communication pour le Développement à l’effet d’améliorer la relation Pompier civil-Populations.

Cette première réunion du comité de pilotage a été co-présidée par l’Inspecteur Général de police Fiacre Fagnidi KILI, Directeur Général de l’Office Nationale de la Protection Civile (ONPC) et Monsieur Luc GREGOIRE, Représentant Résident du PNUD en Côte d’Ivoire en présence de l’Ambassade du Japon, des représentants du Ministère de l’intérieur et de la Sécurité, des partenaires nationaux et internationaux, des organisations de la société civile partenaires.

Pour M. Luc GREGOIRE « Le PNUD est entièrement satisfait des premières initiatives prises par l’équipe du projet et souligne l’excellente collaboration avec le partenaire d’exécution nationale qu’est l’ONPC. Nous réitérons notre engagement à appuyer toutes les initiatives du Gouvernement ivoirien qui concourent à la mobilisation de ressources pour adresser les questions de gouvernance sécuritaire et de consolidation de la paix ».

« Notre institution remercie le Japon pour son appui financier et son engagement auprès de la Côte d’Ivoire sur la question de la protection civile qui s’intensifie depuis une dizaine d’années. L’ONPC souhaite étendre l’action civile au cœur des communautés par cet ambitieux projet dans le but de réduire les sinistres et catastrophes de tous genres » soutient l’Inspecteur Général de police Fiacre KILI Fagnidi.

Ce premier Comité de Pilotage a porté sur l’état d’avancement du projet notamment : le choix CSU ciblés, les engins de secours et d’interventions, les acquisitions diverses pour le bon fonctionnement des CSU, le développement des stratégies de formation et de communication.

Au terme de la présentation du plan de travail 2019, les échanges entre les membres du comité de pilotage ont relevé la Nécessité de renforcer le Plaidoyer auprès du Ministère d’État, Ministère de la Défense et du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité sur le zonage des casernes du Groupement des Sapeurs-Pompiers Militaires (GSPM) et des CSU en Côte d’Ivoire, l’utilité d’un arbitrage sur le renfort de l’appui-expertise du GSPM, l’adéquation des engins de secours avec la taille des CSU et des risques courants auxquels les populations sont exposées et la nécessité d’une évolution du corpus règlementaire de formation avec la conduite d’une étude de faisabilité d’une école nationale de protection civile en Côte d’Ivoire.


La finalité de ce projet est que les populations soient protégées des risques courants et que chaque citoyen soit engagé dans la protection civile au service de la communauté.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
- Publicité -
ChallengesRadio_side_ads