Santé:6 conseils pour réduire notre consommation de sel

80
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’excès de sel dans notre alimentation est désastreux pour notre santé. Mais comment réduire notre consommation ? Voici quelques conseils pour divorcer progressivement du sel.

Le sel (NACl, Chlorure de Sodium) est nécessaire au fonctionnement des cellules de notre corps sous son élément sodium. Mais lorsqu’il est consommé en trop grande quantité, il favorise l’hypertension (augmentation de la pression sanguine) et les maladies cardiaques, il rigidifie nos artères, il perturbe le bon fonctionnement rénal notamment par la formation de calculs rénaux, il est un facteur favorisant l’ostéoporose en facilitant la fuite de calcium dans les urines et il peut être responsable de l’inflammation de la paroi de l’estomac.

Il a été plus récemment mis en évidence, chez la souris puis chez l’homme, que le sel affectait le microbiote intestinal en supprimant certaines espèces de bactéries. Or le déséquilibre de la composition de notre microbiote intestinal favorise les intolérances alimentaires, les allergies, les maladies auto-immunes…

Et que dire de l’association : excès de sel + sédentarité + stress ? Elle ne fait que potentialiser les effets néfastes du sel consommé en trop grande quantité. Sans compter que nous vivons plus longtemps et qu’il est donc important de préserver notre système cardiovasculaire et notre capital osseux.

De plus, le sel est bien plus souvent présent que nous le pensons, il se cache dans beaucoup d’aliments et est trop souvent utilisé comme exhausteur de goût et comme conservateur.

Environ 80% du sel que nous consommons quotidiennement se trouve déjà dans l’alimentation, par exemple dans le pain, les viennoiseries, les céréales du petit-déjeuner, la charcuterie industrielle, les soupes en pack, les biscuits apéritifs, le fromage, la moutarde, et tous les aliments industriels.

Quelques conseils pour réduire notre consommation de sel :

• Evitons les aliments ultra-transformés

• Mangeons frais et fait maison aussi souvent que possible

• Remplaçons le sel industriel par des sels plus naturels comme la fleur de sel, moins riche en chlorure de sodium, le sel rose de l’Himalaya, le tamari, le gomasio (mélange de sésame et sel qui permet de diminuer la quantité de sel), la sauce soja

• Profitons de la belle saison pour remplacer le sel par des herbes aromatiques (basilic, coriandre, persil, origan, thym, herbes de Provence, …), par des épices (cumin, cannelle, curcuma …), des graines (courge, tournesol, pavot, nigelle, …), du germe de blé, des graines germées, des oignons, de l’ail, des échalotes

• Remplaçons les biscuits apéritifs par des légumes, des billes de melon, des tartinades de légumes, de thon, de sardines

• Commençons par supprimer la salière sur la table ! Vous découvrirez une multitude de saveurs qui étaient toutes masquées par le sel et c’est une découverte fort agréable. Nous sommes tous concernés, et si nos enfants ne s’habituent pas à une nourriture trop salée, ils n’auront même pas besoin de faire d’efforts pour le diminuer.

Se déshabituer du sel progressivement n’est pas insurmontable, plutôt plus facile que l’on pourrait le penser si on s’y prend bien pour le diminuer et le remplacer, cela permet de retrouver le goût et la vraie saveur des aliments, surtout s’ils sont de bonne qualité.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
- Publicité -
ChallengesRadio_side_ads