Sécurité, préservation de la cohésion sociale et identification/ Le gouvernement déroule son plan

37
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

C’est dans une atmosphère convivialité et de retrouvailles que le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité a remis ce jeudi 17 janvier 2019 à son cabinet les Prix d’Excellence 2018 aux lauréats classés 2ème et 3ème de son département ministériel, lors de la cérémonie de présentation de vœux. Il a profité pour donner ses priorités pour l’année 2019.

Le ministre de l’intérieur et de la sécurité n’a pas caché sa joie et sa fierté à l’endroit des récipiendaires : « Sachez que pour moi, vous représentez un réel motif de fierté. Je vous invite à assumer ce noble statut de modèle qui est désormais le vôtre. C’est une lourde responsabilité qui exige de vous de donner chaque jour le meilleur de vous-même aussi bien dans votre vie professionnelle que civile », a exhorté le ministre.

Livrant ses priorités pour l’année 2019, le ministre Sidiki Diakité a dit mettre un accent tout particulier sur trois défis majeurs. « S’agissant du défi sécuritaire, je voudrais pour 2019 que nous engageons tous pour une Côte d’Ivoire plus sécurisé afin de garantir l’émergence et la stabilité à notre pays. Notre deuxième priorité sera la préservation de la cohésion sociale et de l’unité nationale puisque l’année 2019 étant une année pré-électorale sera marquée par une intense activité de la vie politique nationale. (…) Pour finir l’identification, à savoir la mise en œuvre du projet de registre national de personne physique, demeure une priorité cette année. C’est un impératif sécuritaire important mais aussi c’est un impératif de développement. Toutes les nations modernes disposent d’une base de données des populations à partir de laquelle chaque citoyen se retrouve », a annoncé le premier responsable de ce département ministériel.

Bien avant, le Directeur général de police nationale Youssouf Kouyaté, tout en saluant les performances enregistrées par la police sous la houlette du ministre, Sidiki Diakité à fait les doléances suivantes. « La réforme de la police nationale, le renforcement de la police nationale tel que prescrit par la loi de programmation des forces de sécurité intérieur 2019-2020, soit un recrutement de 2249 policiers par an, la poursuite des politiques de renforcement de capacité des fonctionnaires et de la modernisation de l’administration policière, l’acquisition d’équipements de maintien de l’ordre notamment, les engins blindés et les moyens conventionnels de maintien de l’ordre, la construction d’une école de police à Korhogo », a souhaité le Commissaire Divisionnaire.

Fafana Arthur

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
- Publicité -
ChallengesRadio_side_ads